N° 5 (novembre 2001)
Espagne 36 : mythe, histoire, mémoire


Quand la voix des témoins s’éteint et que meurt avec eux la passion irremplaçable du combat pour la vérité historique, le révisionnisme a toujours la voie libre pour exproprier la mémoire. Au cœur du dispositif, cette ignorance admise et répandue n’ayant plus de contradicteurs, se jouent sans doute l’abolition de l’utopie, son effacement académique, sa négation même.