Odradek


Pour Franz Kafka, Odradek est « un être extraordinairement mobile et [qui] ne se laisse pas attraper ». Pour Walter Benjamin, c’est la forme que prennent les choses tombées dans l’oubli, les choses qui comptent, celles qui touchent à l’essentiel. On y voit, pour notre part, la silhouette remuante et insaisissable d’un spectre tirant le fil rouge d’une ancienne mémoire de l’émancipation que le perpétuel présent de la domination ne cesse de recouvrir. Un fil qu’il nous revient de saisir pour que le lien s’opère avec le passé d’une idée plus actuelle que jamais. C’est à cette condition que les nouvelles révoltes cesseront, enfin, d’être orphelines et sans contenu.


Articles publiés dans cette rubrique

mardi 22 mai 2018
par  F.G.

Le mal philosophique…

« Les vivants se découvrent, chaque fois, au midi de l’histoire. Ils sont tenus d’apprêter un repas pour le passé. L’historien est le héraut qui invite les morts au festin. » (Walter Benjamin) Les idées meuvent le monde, et bien plus encore elles le transforment. Ces affirmations se vérifient surtout (...)

lundi 30 avril 2018
par  F.G.

Marx versus Bakounine, et vice versa

■ L’histoire de l’Association internationale des travailleurs (AIT) et des conflits qui la parcoururent, constitua longtemps un terrain privilégié d’affrontements interprétatifs le plus souvent fondés sur le ralliement des experts – académiques et/ou militants – à l’une ou l’autre des deux conceptions (...)

lundi 2 avril 2018
par  F.G.

Généalogie de la pensée molle

« Là où l’on n’aime pas l’utopie, la pensée dépérit. » (Adorno)
1848 marque la fin du cycle des révolutions bourgeoises et de la suprématie de la pensée hégélienne. Les États, pourvus de parlements et de constitutions, s’adaptèrent aux temps nouveaux tout en essayant de maintenir un équilibre entre les (...)

lundi 5 mars 2018
par  F.G.

Landauer : anarchisme, littérature, révolution

■ Peu de temps avant son assassinat, le 2 mai 1919, par les forces de la réaction, Gustav Landauer écrivait : « Malgré l’activité déployée, ce qui viendra sera différent de ce que je prévois et souhaite. Je fais tout ce que je crois devoir faire, mais sans exclure d’avoir à m’adapter à toute situation (...)

jeudi 30 novembre 2017
par  F.G.

Guy Debord et le problème du maudit

■ Tout le noir, les yeux fermés sur l’excès du désastre… Dans un film où l’on ne parlait pas de Sade, les Hurlements (en sa faveur) annonçaient, en 1952, le temps des origines, une sorte de commencement fondé sur une intuition que la suite des événements (et de la filmographie debordienne) ne devait pas (...)